Dans son livre Tactiques du diable, C. S. Lewis rapporte une conversation imaginaire entre un démon expérimenté et un démon apprenti, tandis qu’ils évoquent les façons de tenter efficacement un chrétien. Les deux démons se proposent d’anéantir la foi du chrétien. « Ne vous méprenez pas », dit le démon expérimenté au démon apprenti. « Notre cause n’est jamais autant en péril que lorsqu’un être humain… après avoir observé autour de lui un univers dans lequel toute trace de [Dieu] semble avoir disparu, se demande pourquoi il a été abandonné, et obéit malgré tout. » La Bible fournit de nombreux exemples de personnes qui ont agi avec foi en dépit de leur sentiment d’abandon. Abram a estimé que la promesse de Dieu faite à un héritier n’avait pas été entendue (GE 15.2,3). Le psalmiste s’est senti ignoré dans son chagrin (PS 10.1). Les ennuis de Job étaient si grands qu’il a pensé que Dieu pouvait même aller jusqu’à le tuer (JOB 13.15). Même Jésus s’est écrié à la croix : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » (MT 27.46.) Pourtant, dans chaque cas, Dieu s’est révélé fidèle (GE 21.1-7; PS 10.16-18 ; JOB 38.1−42.17 ; MT 28.9-20). Bien que Satan puisse essayer de vous inciter à penser que vous êtes abandonné, Dieu est toujours proche. Jamais il ne délaisse les siens. « Dieu lui-même a dit : “Je ne te délaisserai point, et je ne t’abandonnerai point” » (HÉ 13.5). Nous pouvons dire avec assurance : « Le Seigneur est mon aide, je ne craindrai rien » (V. 6). Dennis - Pain Quotidien