Chaque fois que je m’approche d’un rosier ou d’un bouquet de fleurs, je suis incapable de résister à la tentation de me pencher vers une fleur pour me délecter de son parfum. La douce fragrance me met du baume au coeur et déclenche en moi une sensation de bien-être. S’adressant aux chrétiens de Corinthe, voilà des siècles, l’apôtre Paul dit qu’en raison de notre appartenance à Christ, Dieu « répand par nous en tout lieu l’odeur de sa connaissance » (2 CO 2.14). Par sa puissance, nous pouvons vivre une vie victorieuse, troquer notre égoïsme pour son amour et sa bonté, et proclamer la clémence de son salut. En agissant ainsi, nous sommes effectivement un doux parfum pour Dieu. Paul passe ensuite à une seconde image en décrivant les chrétiens comme une « lettre de Christ » (3.3). La lettre de notre vie n’est pas écrite avec de l’encre ordinaire, mais par l’Esprit de Dieu. Dieu nous transforme en gravant sa Parole dans nos coeurs, permettant ainsi aux autres de la lire. Ces deux images nous encouragent à laisser la beauté de Christ s’exprimer en nous afin d’indiquer aux gens le chemin qui mène à lui. Il est celui qui, comme l’a écrit Paul dans Éphésiens 5.2, « nous a aimés, et […] s’est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur ». Lawrence - Pain Quotidien