Dans notre vie, les saisons dépourvues de problèmes sont rares, mais parfois, l’adversité est extrême. En elles‑mêmes, de telles percées technologiques ne sont ni morales ni immorales. Cependant, nous serions sages de nous rappeler les limites de tout ce que nous faisons par nous‑mêmes. Rose a perdu toute sa famille, sauf ses deux fillettes, dans le génocide du Rwanda, en 1994. Veuve parmi tant d’autres, elle a peu de ressources financières, mais elle refuse d’abdiquer. Elle a adopté deux orphelins et fait confiance à Dieu pour qu’il pourvoie à la nourriture et aux droits de scolarité de sa famille composée de cinq personnes. Elle traduit des écrits chrétiens dans le dialecte local et organise une conférence annuelle pour veuves. Rose pleure en me racontant son histoire, mais elle a un remède bien simple pour affronter tous ses problèmes. « Jésus me suffit », me confie‑t‑elle. Dieu sait exactement ce à quoi vous devez faire face aujourd’hui. Ésaïe nous rappelle que Dieu nous connaît si intimement que c’est comme si notre nom était inscrit sur ses mains (ÉS 49.16). Nous négligeons parfois les besoins des autres, même ceux de nos proches, mais le Seigneur connaît chaque détail de notre vie. Il nous a donné son Esprit pour nous guider, nous réconforter et nous fortifier. Pensez à vos difficultés actuelles, puis inscrivez ces mots à côté de chacune d’entre elles pour vous rappeler la fidélité et les soins divins : « Jésus me suffit. » Marion - Pain Quotidien