L’histoire des chiens parachutistes de la Seconde Guerre mondiale m’ébahit. Pour le jour J (le 6 juin 1944), les alliés avaient besoin du flair des chiens afin de les aider à éviter les mines et les avertir d’un danger imminent. Or, il n’y avait qu’une façon pour les chiens d’accéder aux lignes ennemies, et c’était par parachute. Les chiens ont une peur instinctive de sauter dans le vide et, avouons-le, ils ne sont pas les seuls. Pourtant, après avoir subi un entraînement de plusieurs semaines, ils ont appris à faire assez confiance à leur maître pour sauter à son commandement. Je me demande si nous faisons assez confiance à notre Maître pour faire des choses que nous ne ferions pas habituellement ou que nous craignons. Nous ne sommes peut-être pas d’un naturel généreux ou patient envers ceux qui nous agacent, et nous ne pardonnons peut-être pas facilement. Malgré tout, Jésus nous commande de lui faire assez confiance pour exécuter ses ordres qui, bien que difficiles, feront avancer son royaume ici-bas. Pouvons-nous lui dire : « Fais-moi connaître le chemin où je dois marcher ! car j’élève à toi mon âme » (PS 143.8) ? Les chiens parachutistes ont souvent reçu des médailles de bravoure. Je crois qu’un jour, nous entendrons : « C’est bien, bon et fidèle serviteur », parce que nous aurons assez fait confiance à notre Maître pour sauter quand il nous l’a commandé. Joe - Pain Quotidien