L’enfant au tambour est un chant de Noël bien connu, écrit en 1941. Il se fonde sur un noël tchèque traditionnel. Bien que dans le récit de Noël de Matthieu 1 et 2 et de Luc 2 il n’y ait aucune référence à un petit tambour, la version originale du chant aborde la vraie signification de l’adoration. Elle raconte l’histoire d’un garçon que les mages invitent à aller voir l’Enfant Roi. Contrairement à eux, le petit tambour n’a aucun cadeau à lui présenter. Il lui offre donc ce qu’il a : il joue du tambour pour lui. Cela rappelle l’adoration de la veuve qui offre ses deux petites pièces à Dieu. À ce sujet, Jésus dit : « En vérité, cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres ; car c’est de leur superflu que tous ceux-là ont mis des offrandes dans le tronc, mais elle a mis de son nécessaire, tout ce qu’elle avait pour vivre » (LU 21.3,4). Tout ce que le petit tambour avait en sa possession était son instrument, et tous les biens de la veuve se résumaient à deux pites, mais le Dieu qu’ils adoraient était digne de leur tout. Il est également digne du nôtre, puisqu’il a tout donné pour nous. Bill - Pain Quotidien