Lorsqu’un policier a arrêté une dame parce que sa fillette n’était pas assise dans un siège d’auto, comme la loi l’exigeait, il aurait pu lui donner une contravention, puisqu’elle avait commis une infraction aux règlements de la circulation. Il a plutôt demandé à la mère et à l’enfant de le rencontrer dans un magasin de la région, où il leur a procuré un siège d’auto à ses frais. La maman traversait une période difficile et ne pouvait se permettre cet achat. En principe, cette femme aurait dû recevoir une contravention, mais elle a reçu un cadeau. Chacun de ceux qui connaissent Christ a vécu une expérience semblable. Nous méritons tous le châtiment que Dieu réserve à ceux qui enfreignent ses lois (EC 7.20), mais grâce à Jésus, Dieu nous accorde sa faveur imméritée. Ce privilège nous libère des conséquences ultimes de nos péchés, soit la mort et la séparation éternelle de Dieu (RO 6.23). « En lui nous avons […] le pardon des péchés, selon la richesse de sa grâce » (ÉP 1.7). Certains parlent de la grâce comme de « l’amour en action ». En pensant à son expérience, la jeune mère a affirmé : « Je lui en serai pour toujours reconnaissante ! Dès que je pourrai me le permettre, je rendrai cette faveur à d’autres. » Cette gratitude envers le policier pour son cadeau devrait servir d’exemple à tous ceux qui ont reçu le don de la grâce de Dieu ! Jennifer - Pain Quotidien