Le premier Noël après le décès de son mari, notre amie, Davidene, a rédigé une lettre remarquable dans laquelle elle s’imaginait ce qui s’était passé au ciel quand Jésus est né sur terre. « Dieu avait toujours su que cela arriverait. Trois personnes en une, Dieu avait accepté la rupture de son unité précieuse pour notre bien. Dieu le Fils a quitté le ciel. » Tandis que Jésus enseignait aux gens sur terre et qu’il les guérissait, il a dit : « Je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. […] La volonté de mon Père, c’est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et je le ressusciterai au dernier jour » (JN 6.38,40). La naissance de Jésus à Bethléhem signalait le début de sa mission ici-bas : démontrer l’amour de Dieu et donner sa vie sur la croix pour nous libérer du châtiment et de la puissance du péché. « Je ne me vois pas choisir de laisser aller celui que j’aimais, avec qui je faisais un, pour l’amour de quiconque », a conclu Davidene. « Mais Dieu, oui. Sa maison est devenue bien plus vide que la mienne, afin que je puisse y vivre pour toujours avec lui. » « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique » (JN 3.16). David - Pain Quotidien