Garçon, je livrais le journal pour me faire de l’argent de poche. Puisqu’il s’agissait d’un journal du matin, je devais me lever à 3 heures chaque jour de la semaine, pour être en mesure de livrer chacun de mes 140 journaux avant 6 heures. Une journée de l’année était toutefois différente. Nous livrions le journal de Noël la veille ; le matin de Noël était donc le seul où il m’était possible de dormir un peu plus tard et de me reposer comme tout le monde. Au fil des ans, j’en suis venu à aimer Noël pour plusieurs motifs, mais durant mon enfance, une des raisons pour lesquelles il était un jour spécial pour moi, c’est qu’il était un jour de repos. Je n’avais pas alors pleinement compris le véritable repos que Noël procure. Christ est venu afin que tous ceux qui ploient sous le poids de la loi, qu’ils ne peuvent jamais accomplir, trouvent le repos dans le pardon qu’il offre. Jésus a dit : « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos » (MT 11.28). La vie est trop lourde à porter pour que nous le fassions seuls ; Christ est venu nous donner le repos en nous permettant de cultiver une relation avec lui. Bill - Pain Quotidien