Il y a plusieurs années, après avoir parlé d’une tragédie familiale, j’ai reçu la lettre d’un lecteur du Notre Pain Quotidien. Il m’a écrit : « Quand vous avez parlé de la tragédie que vous aviez vécue, j’ai pris conscience du fait que les auteurs sont de vraies personnes affrontant de vrais problèmes. » Il ne pouvait pas avoir plus raison ! En parcourant la liste des hommes et des femmes qui écrivent ces méditations, j’y vois le cancer, des enfants qui se sont éloignés du Seigneur, des rêves inassouvis et de nombreux autres genres de deuil. Nous ne sommes en effet que des gens ordinaires qui existent réellement et qui écrivent au sujet d’un vrai Dieu capable de comprendre nos vrais problèmes. L’apôtre Paul se démarque dans le Panthéon de la célébrité des vraies personnes. Il avait des problèmes physiques. Il en avait aussi des juridiques. Il avait du mal à composer avec certaines relations interpersonnelles. Au coeur même de toute cette réalité chaotique, il nous a néanmoins donné l’exemple. Dans Philippiens 3.17, il dit : « Soyez tous mes imitateurs, frères, et portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous. » Ceux de notre entourage qui ont besoin de l’Évangile – de Jésus – recherchent des gens crédibles qui peuvent leur montrer le chemin vers notre parfait Sauveur. Et cela signifie que nous devons donc être vrais. Branon - Pain Quotidien