Le 31 octobre 2014, un engin spatial expérimental s’est désintégré lors d’un vol d’essai et s’est écrasé dans le désert des Mojaves. Le copilote est mort, alors que le pilote a miraculeusement survécu. On n’a pas tardé à découvrir ce qui s’était produit, mais pas la cause. Un article de journal portant sur l’écrasement était titré : « Des questions restent en suspens ». Il nous arrive à tous de vivre des chagrins inexplicables. Des catastrophes aux conséquences graves ou des tragédies privées qui altèrent notre vie individuelle ou familiale. Cherchant à en connaître la raison, nous semblons trouver plus de questions que de réponses. Bien que le « Pourquoi ? » nous hante, Dieu continue néanmoins à déverser sur nous son amour inépuisable. Quand Job a perdu ses enfants et sa santé en un seul jour (JOB 1.13-19), il a sombré dans une dépression marquée par la colère et a tenu tête à toute tentative d’explication de la part de ses amis. Il a gardé l’espoir malgré tout de recevoir un jour une réponse de Dieu. Même dans les moments les plus sombres, Job est parvenu à déclarer : « [Dieu] sait néanmoins quelle voie j’ai suivie ; et, s’il m’éprouvait, je sortirais pur comme l’or » (23.10). Oswald Chambers a dit : « Un jour, par un toucher personnel et direct, Dieu nous communiquera la pleine explication de chaque larme, sujet de perplexité, oppression, détresse, souffrance, douleur, tort et injustice. Devant les questions de la vie qui restent en suspens, on peut puiser aide et espoir dans l’amour et les promesses de Dieu. David - Pain Quotidien