Si l’on fore des trous profonds dans le sol, c’est normalement pour en extraire de la pierre, accéder à du pétrole ou trouver de l’eau. Dans Ésaïe 12, on apprend que Dieu voulait que son peuple, qui vivait dans un désert spirituel et un désert géographique, découvre ses « sources du salut ». Le prophète Ésaïe a comparé le salut divin à une source à laquelle il est possible de puiser l’eau la plus désaltérante qui soit. Après avoir tourné le dos à Dieu pendant de nombreuses années, la nation de Juda s’est elle-même condamnée à l’exil. Dieu a permis à des envahisseurs étrangers de conquérir la nation, dispersant ainsi le peuple. Le prophète Ésaïe a toutefois déclaré qu’un reste finirait par retourner dans son pays natal en signe que Dieu était avec lui (ÉS 11.11,12). Ésaïe 12 est un hymne louant Dieu pour la fidélité dont il a fait preuve en tenant ses promesses, surtout celle du salut. Ésaïe a encouragé le peuple à comprendre qu’il trouverait l’eau fraîche de la grâce, de la force et de la joie divines dans les profondeurs des « sources du salut » de Dieu (V. 1-3). Cela allait rafraîchir et fortifier le coeur des Israélites et les amener à louer et à remercier Dieu (V. 4-6). Dieu désire que chacun de nous découvre par la confession et la repentance les eaux profondes et fraîches de la joie qui se trouvent dans la source intarissable de son salut. Marvin - Pain Quotidien