Lorsque Joan s’est assise avec eux avant le culte d’adoration, ses enfants lui ont donné du fil à retordre. Épuisée, elle voulait « démissionner » de son rôle de mère. Puis le prédicateur s’est mis à encourager ceux qui étaient tentés d’abandonner la partie. Voici les quatre conseils que Joan a entendus ce matin-là et qui l’ont aidée à tenir le coup : Regardez vers le ciel et priez. Asaph a passé la nuit à prier, allant même jusqu’à dire qu’il se sentait abandonné et rejeté de Dieu (PS 77.10,11). Nous pouvons tout dire et tout demander à Dieu avec franchise. Il se peut que sa réponse tarde à venir ou ne soit pas celle souhaitée ou espérée, mais il ne nous reprochera pas de lui avoir soumis nos requêtes. Regardez en arrière et rappelez-vous ce que Dieu a fait pour vous et d’autres par le passé. Ne se contentant pas d’exposer sa douleur à Dieu, Asaph s’est aussi remémoré la puissance que Dieu avait manifestée et les exploits qu’il avait faits pour lui et le peuple : « Je rappellerai les oeuvres de l’Éternel, car je me souviens de tes merveilles d’autrefois » (V. 12). Regardez devant. Pensez au bien que la situation pourrait vous procurer. Quelle leçon pourriez-vous en tirer ? Que veut accomplir Dieu ? Comme ses voies sont parfaites, que savez-vous qu’il fera (V. 13) ? Regardez de nouveau. Réexaminez votre situation, mais cette fois-ci avec les yeux de la foi, vous rappelant que Dieu est prodigieux et fiable (V. 14). Puisse tout cela nous aider à bien cheminer avec Jésus. Anne - Pain Quotidien