Le comédien Fred Allen a dit : « Une célébrité est quelqu’un qui cherche toute sa vie à bien se faire connaître et qui, y étant parvenu, porte des lunettes noires pour éviter d’être reconnu. » La notoriété entraîne souvent la perte de sa vie privée, et attire sur soi une attention frénétique et incessante. Lorsque Jésus a amorcé son ministère public axé sur l’enseignement et la guérison, il s’est fait catapulter dans la vie publique et prendre d’assaut par des gens qui sollicitaient son aide. Les foules le suivaient partout où il allait, mais Jésus savait que, pour garder ses forces et la bonne perspective des choses, il lui était essentiel de passer souvent du temps seul avec Dieu. Après que ses douze disciples sont rentrés de leur mission couronnée de succès, « prêcher le royaume de Dieu, et guérir les malades », Jésus les a emmenés dans un lieu tranquille pour s’y reposer (LU 9.2,10). Les foules n’ayant toutefois pas tardé à le retrouver, Jésus les a accueillies. Il leur « [a parlé] du royaume de Dieu ; il [a guéri] aussi ceux qui avaient besoin d’être guéris » (V. 11). Au lieu d’envoyer ces 5000 personnes se chercher à manger, le Seigneur leur a offert un pique-nique en plein air (V. 12-17) ! Sans être immunisé contre les pressions des curieux et des malades, Jésus a su préserver l’équilibre entre le service public et le retrait à l’écart en prenant le temps de se reposer et de prier seul avec son Père (LU 5.16). Puissions-nous suivre l’exemple du Seigneur lorsque nous servons les gens en son nom. David - Pain Quotidien