Même si je sais que cela ne me réussira pas, je continue de tenter le coup. Les instructions sur l’étiquette sont claires : « Doit être en plein soleil. » Or, notre jardin est en majeure partie ombragé. Il ne se prête donc pas aux plantes requérant d’être en plein soleil. Reste que tout me plaît dans cette plante : sa couleur, la forme de ses feuilles, sa taille, son parfum. Alors je l’achète, je l’apporte à la maison, je l’installe dans le jardin et j’en prends grand soin. L’ennui, c’est que cette plante ne se plaît pas chez moi. Mes soins et mon attention ne lui suffisent pas. Elle a aussi besoin des rayons du soleil, ce que je ne peux lui procurer. Je croyais pouvoir compenser son manque de lumière par des attentions particulières, mais les choses ne fonctionnent pas ainsi. Les plantes ont besoin de ce dont elles ont besoin. Il en va de même pour nous. S’il nous est possible de survivre pendant un certain temps dans des conditions moins qu’idéales, il nous est impossible de nous y épanouir. En plus de nos besoins physiques fondamentaux, nous avons des besoins spirituels qu’aucun substitut ne saurait combler. La Bible dit que nous sommes des enfants de lumière. Pour nous épanouir, il nous faut donc baigner dans toute la lumière de la présence de Dieu (Voir PS 89.16). Si nous tentons de vivre dans les ténèbres, nous ne produirons que des « oeuvres infructueuses » (ÉP 5.3,4,11). Si nous vivons par contre en Jésus, la Lumière du monde, nous en produirons les fruits : bonté, fidélité et vérité. Julie - Pain Quotidien