Un jour, j’ai reçu un bouquet de tulipes roses. Elles se sont tenues bien droites sur leurs épaisses tiges lorsque je les ai mises dans un vase, que j’ai placé au centre de notre table de cuisine. Le lendemain, j’ai remarqué que les fleurs étaient inclinées dans une certaine direction. Les tulipes, qui tendaient auparavant vers le haut, tendaient maintenant vers le côté, s’épanouissant vers la lumière naturelle qui entrait par une fenêtre à proximité d’elles. Or, nous avons tous été créés pour agir comme ces fleurs, en ce sens que Dieu nous appelle à nous tourner vers la lumière de son amour. Pierre parle d’ailleurs de ce qu’il y a de merveilleux dans le fait d’avoir été appelés « des ténèbres à son admirable lumière [celle de Christ] » (1 PI 2.9). Avant de connaître Dieu, nous vivions à l’ombre du péché et de la mort, qui nous gardaient séparés de lui (ÉP 2.1-7). En raison de sa miséricorde et de son amour, Dieu nous a cependant procuré le moyen d’échapper aux ténèbres spirituelles : la mort et la résurrection de son Fils (COL 1.13,14). Jésus est la Lumière du monde, et tous ceux qui mettent leur foi en lui pour obtenir le pardon de leurs péchés recevront la vie éternelle. Ce n’est qu’en nous tournant vers lui que nous refléterons de plus en plus sa bonté et sa vérité (ÉP 5.8,9). Puissions-nous ne jamais oublier de tendre vers la Lumière du monde. Jennifer - Pain Quotidien