Une plante carnivore peut digérer un insecte en une dizaine de jours. Le processus s’amorce quand, ayant senti le nectar sur les feuilles qui composent son piège, une mouche s’en approche pour l’examiner et entre sans se méfier dans les mâchoires de la plante. Les feuilles se referment alors sur elle comme un étau en une demi‑seconde et des sucs digestifs l’y dissolvent. Cette plante carnivore me rappelle la façon dont le péché s’y prend pour nous dévorer, si nous le laissons nous leurrer. Le péché a faim de nous : « [Si] tu agis mal, le péché se couche à la porte, et ses désirs se portent vers toi » (GE 4.7). Dieu a parlé ainsi à Caïn juste avant que celui‑ci tue son frère, Abel. Il se peut que le péché essaie de nous séduire en nous tentant par une nouvelle expérience, en cherchant à nous convaincre qu’il ne sert à rien de vivre avec droiture ou en faisant appel à nos sens physiques. Par contre, il existe un moyen pour nous de surmonter le péché au lieu de le laisser consumer notre vie. À ce sujet, la Bible dit : « Marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair » (GA 5.16). Devant la tentation, nous ne sommes pas seuls. Nous pouvons compter sur une aide surnaturelle. Le fait de nous appuyer sur l’Esprit de Dieu nous procure le pouvoir de vivre pour lui et les autres. Jennifer - Pain Quotidien