Le panneau « HOLLYWOOD », se trouvant dans le sud de la Californie, est une des images parmi les plus faciles à reconnaître aux États‑Unis. Des gens du monde entier viennent à « Tinseltown » pour contempler les empreintes de pas que des vedettes ont laissées dans le béton et peut‑être apercevoir une célébrité passant par là. Il serait difficile pour les visiteurs de manquer le panneau géant ancré dans le contrefort situé à proximité. Il se trouve dans les collines de Hollywood un autre symbole facile à reconnaître, bien qu’il soit moins connu. Un symbole à la signification pourtant éternelle. Connue sous le nom de Hollywood Pilgrimage Memorial Monument (Monument du souvenir du pèlerinage à Hollywood), une croix de près de dix mètres de hauteur fait face à la ville située en contrebas. Cette croix y a été installée en souvenir de Christine Wetherill Stevenson, une riche héritière qui a établi le Pilgrimage Theatre (aujourd’hui connu sous le nom de John Anson Ford Theatre) dans les années 1920. Ce site a servi de scène à The Pilgrimage Play, un drame portant sur Christ. Ces deux icônes illustrent un contraste intéressant. Bons et mauvais films passent. Leur valeur de divertissement, leur contribution artistique et leur pertinence sont temporaires, tout au plus. La croix nous rappelle toutefois un drame d’une portée éternelle. L’oeuvre de Christ, qui ne perdra jamais son sens et sa puissance, nous raconte que le Dieu bienveillant nous attire à lui et nous invite à accepter son offre d’un pardon total. Dennis - Pain Quotidien