Lorsqu’il avait 18 ans, mon mari a démarré une entreprise de nettoyage de voitures. Il a loué un garage, embauché des aides et créé des dépliants publicitaires. Son entreprise a prospéré. Il avait l’intention ensuite de la vendre et d’utiliser le produit de cette vente pour se payer des études universitaires, si bien qu’il était ravi qu’un acheteur s’y montre intéressé. Après quelques négociations, la transaction semblait être sur le point de se conclure, mais à la dernière minute l’affaire a tourné en queue de poisson. Ce n’est que quelques mois plus tard que son projet de vente allait réussir. Il est normal d’être déçu quand le temps et les desseins de Dieu pour notre vie contrarient nos attentes. Pour bâtir le Temple, David avait les bons motifs, les aptitudes au leadership et les ressources nécessaires. Pourtant, Dieu lui a annoncé qu’il ne pourrait pas réaliser ce projet parce qu’il avait tué trop de gens sur le champ de bataille (1 CH 22.8). David aurait pu alors brandir un poing rageur vers le ciel. Il aurait pu faire la moue ou mettre ses projets à exécution malgré tout. Au lieu de cela, il a répondu avec humilité : « Qui suis‑je, Éternel Dieu […] pour que tu m’aies fait parvenir où je suis ? » (17.16.) David s’est ensuite mis à louer Dieu et à lui affirmer sa consécration. Il accordait plus de prix à sa relation avec Dieu qu’à ses ambitions. Qu’est‑ce qui importe le plus : réaliser nos espoirs et nos rêves ou manifester notre amour pour Dieu ? Jennifer - Pain Quotidien