Le journaliste vétéran Scott Pelley ne part jamais en mission sans son nécessaire à voyage : une radio à ondes courtes, un appareil photo, une valise indestructible, un portable, un téléphone et un émetteur de localisation d’urgence fonctionnant partout. À ce sujet, Pelley nous dit : « On allonge l’antenne et l’on appuie sur deux boutons, et il envoie un signal au satellite branché à la National Oceanic and Atmospheric Administration. Ce signal lui fait savoir qui je suis et où je me trouve. Selon le pays où l’on se trouve, elle enverra une équipe de secours – ou non » (AARP The Magazine). Or, même si Pelley n’a jamais eu à se servir de cet émetteur, il ne voyage jamais sans lui. Par contre, quand il s’agit de notre relation avec Dieu, nous n’avons aucun besoin de radios, de téléphones ou d’émetteurs de localisation d’urgence. Peu importe à quel point notre situation peut devenir précaire, le Seigneur sait déjà qui nous sommes et où nous nous trouvons. Le psalmiste a d’ailleurs célébré cette réalité en écrivant : « Éternel, tu me sondes et tu me connais […] et tu pénètres toutes mes voies » (PS 139.1‑3). Nos besoins ne sont jamais dissimulés au regard de Dieu, et nous ne sommes jamais coupés de ses bons soins. Aujourd’hui, nous pouvons donc déclarer avec assurance : « Si je prends les ailes de l’aurore, et que j’aille habiter à l’extrémité de la mer, là aussi ta main me conduira, et ta droite me saisira » (V. 9,10). David - Pain Quotidien