J’ai appris à réciter la prière du Seigneur à l’école primaire. Chaque fois que je disais : « Donne‑nous aujourd’hui notre pain quotidien » (MT 6.11), je ne pouvais m’empêcher de penser au pain que nous avions rarement à manger chez moi. Ce n’est que lorsque mon père rentrait de sa sortie en ville que nous avions une miche de pain. Le fait de demander à Dieu de nous donner notre pain quotidien constituait donc une prière pertinente dans mon cas. Quelle a été ma surprise en découvrant, des années plus tard, le livret du Notre Pain Quotidien. Je sais que son titre provenait de la prière du Seigneur, mais je savais également qu’il ne pouvait pas désigner ainsi une miche de boulangerie. En lisant régulièrement ce livret, je me suis rendu compte que ce « pain », enrichi de passages bibliques et de notes utiles, constituait une nourriture spirituelle pour l’âme. Lorsqu’elle s’est assise aux pieds de Jésus pour écouter attentivement ses paroles, c’est d’ailleurs cette nourriture spirituelle que Marie a choisie (LU 10.39). Alors que Marthe se préoccupait de la nourriture naturelle, Marie prenait du temp en compagnie de leur invité, le Seigneur Jésus, afin de lui prêter l’oreille. Puissions‑nous l’imiter à notre tour. Christ est le pain de vie (JN 6.35), cette nourriture spirituelle dont il alimente notre coeur. Il est le pain même qui rassasie. Lawrence - Pain Quotidien