L’amour fait plus que « tourner le monde », comme le dit une vieille chanson. Il rend aussi immensément vulnérable. Il se peut que de temps à autre on se dise : Pourquoi aimer, quand les autres ne s’en montrent pas reconnaissants ? ou : Pourquoi aimer et risquer ainsi de me faire blesser ? Paul nous en donne ceci pour raison pure et simple : « Maintenant donc ces trois choses demeurent : la foi, l’espérance et l’amour ; mais la plus grande de ces choses, c’est l’amour. Recherchez l’amour » (1 CO 13.13 – 14.1). Comme l’écrit le commentateur biblique C. K. Barrett, « l’amour est une activité, l’activité primordiale de Dieu lui‑même, et si les hommes l’aiment, lui ou leurs semblables, ils font (bien qu’imparfaitement) ce que Dieu fait. » Et Dieu tire de la joie de nous voir l’imiter. Pour vous mettre à la recherche de l’amour, réfléchissez aux traits de caractère énumérés dans 1 Corinthiens 13.4‑7. Par ex. : comment user envers mon enfant d’autant de patience que Dieu en use envers moi ? Comment faire pour traiter mes parents avec bonté et respect ? Comment veiller aux intérêts d’autrui au travail ? Lorsqu’une bonne chose arrive à mon amie, est‑ce que je m’en réjouis avec elle ou je l’envie ? En recherchant l’amour, on se tourne souvent vers Dieu, la source même de l’amour, et vers Jésus, le plus grand exemple d’amour. Et ce n’est qu’ainsi que l’on saura ce qu’est le véritable amour et que l’on trouvera la force d’aimer autrui comme Dieu nous aime. Chia - Pain Quotidien