L’île de Tristan da Cunha est célèbre pour son isolement. Il s’agit de l’île habitée, grâce aux 288 insulaires qui l’ont adoptée pour lieu de résidence, la plus lointaine du monde. Cette île se situe dans l’océan Atlantique Sud, à près de 2820 km de l’Afrique du Sud, la terre la plus proche. Quiconque veut y faire un saut doit naviguer pendant sept jours pour s’y rendre, car il n’y a aucune piste d’atterrissage sur l’île. Jésus et ses disciples se trouvaient eux‑mêmes dans une région éloignée lorsqu’il a fourni un repas miraculeux à des milliers de gens affamés. Avant ce miracle, Jésus avait dit à ses disciples : « [Voilà] trois jours qu’ils sont près de moi, et ils n’ont rien à manger. Si je les renvoie chez eux à jeun, les forces leur manqueront en chemin ; car quelques‑uns d’entre eux sont venus de loin » (MC 8.2,3). Comme ils étaient en campagne, où le prêt‑à‑manger se faisait rare, ils devaient dépendre entièrement de Jésus. Ils n’avaient personne d’autre vers qui se tourner. Il arrive parfois que Dieu permette que nous aboutissions dans un endroit désert où il sera notre unique source d’aide. Sa capacité à subvenir à nos besoins n’a parfois pas de rapport avec notre situation. S’il a créé le monde entier à partir de rien, Dieu peut certainement combler nos besoins – quelle que soit la situation – « selon sa richesse, avec gloire, en Jésus‑Christ » (PH 4.19). Jennifer - Pain Quotidien