Le gymnase du quartier où je m’entraînais depuis des années a fermé ses portes le mois dernier, si bien que j’ai dû me joindre à un nouveau gymnase. L’ancien endroit était chaleureux et amical, car il était fréquenté par des gens qui se plaisaient à se côtoyer tout en faisant de l’exercice. Nous y transpirions rarement. Le nouveau gymnase, par contre, est un lieu très professionnel que fréquentent des gens sérieux travaillant assidûment à améliorer leur état physique. Je regarde ces personnes fournir de grands efforts. Leur corps a l’air robuste, mais je me demande si leur coeur se fortifie par la grâce. Le coeur est un muscle, celui qui permet aux autres muscles de continuer à fonctionner. Il est bien de travailler à sa musculation, mais l’essentiel consiste à faire ce qui garde le coeur solide. Ainsi en va‑t‑il de notre coeur spirituel. Nous le fortifions par la Parole de vérité, dont nous recevons le message empreint de la bonté et de la grâce de Dieu. Nous devons avoir pour priorité de veiller à ce que notre coeur spirituel soit bien portant. Sur ce point, l’apôtre Paul est du même avis, puisqu’il a écrit : « Exerce‑toi à la piété, car l’exercice corporel est utile à peu de chose, tandis que la piété est utile à tout ; elle a la promesse de la vie présente et de celle à venir » (1 TI 4.8). Roper - Pain Quotidien