La vie est souvent difficile. Si nous nous attendons à ce que Dieu nous procure toujours des raccourcis, il se peut donc que nous soyons tentés de lui tourner le dos lorsque le chemin devient impraticable. Si vous l’avez déjà envisagé un jour, rappelez‑vous le peuple d’Israël. Enfin libéré des Égyptiens, après avoir vécu des siècles en captivité, il s’est mis en route vers la Terre promise. Dieu ne l’a toutefois pas envoyé directement là‑bas. Il « ne le conduisit point par le chemin du pays des Philistins, quoique le plus proche » (EX 13.17). Il lui a fait plutôt emprunter le chemin ardu à travers le désert. À court terme, cela a contribué à lui éviter des guerres (V. 17), mais à long terme, un enjeu plus important le favoriserait. Dieu s’est servi du temps que le peuple qu’il avait appelé à le suivre a passé dans le désert pour l’instruire et le faire mûrir. Un raccourci l’aurait conduit tout droit à la catastrophe. La longue route a eu pour effet de préparer la nation d’Israël à son entrée réussie en Terre promise. Notre Dieu est fidèle, et nous pouvons nous fier à lui pour qu’il dirige nos pas et prenne soin de nous quelle que soit la situation que nous devions affronter. Il se peut que nous ne comprenions pas pourquoi nous sommes sur le chemin que Dieu a choisi, mais nous pouvons compter sur lui pour nous aider à croître dans la foi et à mûrir chemin faisant. Branon - Pain Quotidien