Joop Zoetemelk doit d’être connu comme le cycliste le plus accompli des Pays‑Bas au fait de n’avoir jamais abandonné. Il a commencé et achevé le Tour de France seize fois – le terminant au second rang cinq fois avant de le remporter en 1980. Quelle persévérance ! De nombreux gagnants ont connu la réussite en montant dans l’échelle spéciale appelée « Ne baissez jamais les bras ! » Il y a néanmoins de nombreuses autres personnes qui n’ont pas su saisir l’occasion de réussir parce qu’elles avaient abandonné la partie trop tôt. Or, cela peut se produire dans n’importe quelle sphère de la vie : famille, éducation, amis, travail, service. La persévérance est essentielle à toute victoire. L’apôtre Paul a persévéré en dépit des persécutions et des afflictions (2 TI 3.10,11). Il envisageait la vie avec réalisme, sachant qu’à titre de disciples de Christ, nous sommes tous appelés à subir des persécutions (V. 12,13), mais il a exhorté Timothée à mettre sa foi en Dieu et dans les encouragements scripturaires (V. 14,15). Cela l’aiderait à triompher du découragement et à garder espoir. Au soir de sa vie, Paul a déclaré : « J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi » (4.7). Or, nous pouvons aussi laisser la Bible nous affermir afin que nous persévérions jusqu’au fil d’arrivée, sachant que Dieu tiendra forcément sa promesse de récompenser ceux qui achèvent fidèlement la course du combat de la foi (V. 8). Jaime - Pain Quotidien