Comment gérez-vous vos inquiétudes ? Les tournez‑vous vers l’intérieur ou vers le ciel ? Lorsque Sanchérib, roi brutal d’Assyrie, s’apprêtait à détruire Jérusalem, il a envoyé un message de la part du roi Ézéchias pour lui dire que Juda ne ferait pas exception aux autres nations qu’il avait conquises. Ézéchias a rapporté ce message au Temple de Jérusalem, où il le « déploya devant l’Éternel » (ÉS 37.14). Puis il a prié pour demander l’aide du Tout‑Puissant. Peu après, le prophète Ésaïe a livré ce message à Ézéchias de la part du Seigneur : « J’ai entendu la prière que tu m’as adressée au sujet de Sanchérib […] Voici la parole que l’Éternel a prononcée » (ÉS 37.21,22). La Bible nous fait savoir que la prière d’Ézéchias a été exaucée le soir même, car l’armée assyrienne « n’y [lança] point de traits » (V. 33). Sanchérib allait quitter Jérusalem sans jamais y retourner. Quelques mots tirés du message de Dieu à Ézéchias – « la prière que tu m’as adressée » – suffisent à nous indiquer quelle est la meilleure chose à faire de nos inquiétudes. Comme Ézéchias s’est tourné vers Dieu, celui‑ci les a secourus, lui et son peuple. Le fait de transformer nos inquiétudes en prières nous permet de découvrir que Dieu manifeste sa fidélité de façon inattendue ! James - Pain Quotidien