S’étant procuré un petit robot, mon fils s’est amusé à le programmer de manière à lui faire accomplir des tâches simples : le faire avancer, s’arrêter et revenir sur ses pas. Il pouvait même lui faire émettre des bips et produire des bruits enregistrés. Le robot faisait exactement ce que mon fils lui commandait. Il n’éclatait jamais de rire ni ne changeait de direction à l’improviste. Il n’avait pas le choix d’obéir. En créant les êtres humains, Dieu n’a pas créé des robots. Il nous a faits à son image, ayant donc la faculté de réfléchir, de raisonner et de prendre des décisions. Nous sommes en mesure de choisir entre le bien et le mal. Même si nous avons pris l’habitude de désobéir à Dieu, nous sommes libres de faire prendre un virage à notre vie. Lorsque les Israélites de l’Antiquité se sont attiré des ennuis auprès de Dieu, celui‑ci leur a parlé par l’intermédiaire du prophète Ézéchiel : « Revenez et détournez‑vous de toutes vos transgressions, afin que l’iniquité ne cause pas votre ruine. […] [Faites]‑vous un coeur nouveau et un esprit nouveau » (ÉZ 18.30,31). Ce type de changement ne peut s’amorcer que par un choix, inspiré de l’Esprit (RO 8.13). P. ex. : dire non à un moment décisif, se fermer aux cancans, se refuser à l’avarice, à la jalousie ou à ___ (remplissez l’espace vide). Si vous connaissez Jésus, vous n’êtes plus esclave du péché, et donc libre de choisir de changer dès aujourd’hui. Jennifer - Pain Quotidien