Le chapitre 33 du livre des Nombres compte parmi ceux de la Bible que nous risquons de lire sans même y réfléchir. Il semble se résumer à une longue liste d’endroits retraçant le pèlerinage des Israélites de Ramsès en Égypte jusqu’à leur arrivée dans les plaines de Moab. Ce chapitre doit néanmoins avoir son importance puisqu’il s’agit du seul passage de ce livre biblique qui suit les mots : « [D’après] l’ordre de l’Éternel » (V. 2). Pourquoi archiver ces données ? Se pourrait‑il que cette liste procure un cadre qui permettait aux Israélites sortant du désert de retracer en mémoire leur périple de quarante ans en se remémorant la fidélité dont Dieu a fait preuve en chaque lieu ? J’imagine un père israélite assis près d’un feu de camp évoquant le passé avec son fils : « Je n’oublierai jamais Rephidim ! Je mourais de soif, il n’y avait que du sable et de la sauge à des kilomètres à la ronde. Puis Dieu a demandé à Moïse de frapper un rocher de son bâton, une vraie dalle de silex. Et je me suis dit : Quel geste inutile ; il ne tirera jamais rien de cette pierre ! Mais à mon grand étonnement, de l’eau en a jailli ! Un flot d’une générosité telle qu’il a permis de désaltérer des milliers d’Israélites. Je n’oublierai jamais ce jour‑là ! » (Voir PS 114.8 ; NO 20.8‑13 ; 33.14.) Pourquoi donc ne pas tenter le coup ? Réfléchissez à votre vie – de station en station – et remémorez‑vous toutes les façons dont Dieu vous a démontré sa fidélité et son amour par alliance. Roper - Pain Quotidien