Mon ami Bob Horner parle de Jésus comme du « Maître Rappel ». Or, c’est une bonne chose, car nous sommes très enclins au doute et à l’oubli. Malgré les nombreuses fois où Jésus a répondu aux besoins des gens qui venaient à lui, ses disciples ont toujours craint de manquer de quelque chose. Ces témoins de tant de miracles n’ont pas su comprendre le sens plus profond de la vie que le Seigneur voulait leur faire garder en mémoire. En traversant la mer de Galilée, les disciples évoquaient leur oubli. Jésus leur a alors demandé : « Pourquoi raisonnez‑vous sur ce que vous n’avez pas de pains ? Êtes‑vous encore sans intelligence, et ne comprenez‑vous pas ? Avez‑vous le coeur endurci ? Ayant des yeux, ne voyez‑vous pas ? Ayant des oreilles, n’entendez‑vous pas ? Et n’avez‑vous point de mémoire ? » (MC 8.17,18.) Puis il leur a rappelé que, lorsqu’il avait nourri cinq mille hommes avec cinq pains, ils avaient récolté douze corbeilles pleines de morceaux de pain. Lorsqu’il avait nourri quatre mille hommes avec sept pains, ils avaient récolté sept corbeilles de morceaux de pain. « Et il leur dit : Ne comprenez‑vous pas encore ? » (V. 21.) La réponse miraculeuse de Dieu aux besoins physiques des gens les tournait vers une plus grande vérité : il est le pain de vie et son corps allait être « rompu » pour eux et nous. Chaque fois que nous prenons la sainte Cène, le Seigneur nous rappelle son grand amour et sa grande générosité à notre égard. David - Pain Quotidien