Emily écoutait un groupe d’amis parler de leurs traditions familiales relatives à l’Action de grâces. « Chaque personne dans la pièce indique à tour de rôle ce dont elle est reconnaissante envers Dieu », a expliqué Gary. En racontant le repas et la séance de prière d’une Action de grâces type en famille, Randy en a évoqué une passée avec son père avant sa mort : « Même si papa souffrait de démence, sa prière d’action de grâces était lucide », en ajoutant : « Ma famille passe toujours de précieux moments à chanter ensemble, et mamie est insatiable ! » Or, Emily se sentait de plus en plus triste et jalouse en repensant à sa propre famille, si bien qu’elle s’en est plainte : « On a pour tradition de manger de la dinde et de regarder la télévision sans jamais mentionner Dieu ni la moindre gratitude. » Regrettant déjà son attitude, Emily s’est dit : Tu fais partie de cette famille. Que voudrais‑tu faire pour changer cette journée ? Elle a alors résolu de dire en privé à chacun de ses proches qu’elle était reconnaissante à Dieu de l’avoir pour soeur, nièce, frère ou petite‑nièce. Le jour venu, elle l’a fait, et ils se sont tous sentis aimés. Ce n’était pas facile de contrer ainsi la norme au sein de sa famille, mais elle en a éprouvé une grande joie. « Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise, mais, s’il y a lieu, quelque bonne parole, qui sert à l’édification et communique une grâce à ceux qui l’entendent » (ÉP 4.29). Rappelons-nous donc ainsi la valeur qu’ont les autres pour nous et pour Dieu ! Anne - Pain Quotidien