Vous est‑il déjà arrivé d’envoyer un courriel pour vous rendre compte soudain que vous l’aviez destiné à la mauvaise personne ou qu’il contenait des propos durs et blessants ? Si seulement on pouvait arrêter son envoi d’un simple clic de souris. Eh bien, on le peut désormais. Plusieurs entreprises offrent maintenant une option qui nous accorde un court laps de temps avant d’envoyer un courriel depuis notre ordinateur. Ensuite, le courriel se change en parole exprimée et que l’on ne peut donc plus reprendre. Au lieu d’y voir une panacée, l’option « non‑envoi » devrait nous rappeler qu’il est primordial de mettre une garde à nos lèvres. Dans sa première épître, l’apôtre Paul a dit aux disciples de Jésus : « Ne rendez point mal pour mal, ou injure pour injure ; bénissez, au contraire […] Si quelqu’un, en effet, veut aimer la vie et voir des jours heureux, qu’il préserve sa langue du mal et ses lèvres des paroles trompeuses, qu’il s’éloigne du mal et fasse le bien, qu’il recherche la paix et la poursuive » (1 PI 3.9‑11). David, le psalmiste, a d’ailleurs écrit : « Éternel, mets une garde à ma bouche, veille sur la porte de mes lèvres ! » (PS 141.3.) Quelle merveilleuse prière à faire en début de journée et en toute situation où nous serions tentés de répliquer avec méchanceté ! Seigneur, mets une garde à nos lèvres aujourd’hui, afin que nous ne blessions personne par nos paroles. David - Pain Quotidien