Juché au haut du Jughandle Peak, dans les montagnes situées au nord de notre maison de l’Idaho, se trouve un lac glaciaire. Le chemin qui y conduit escalade une falaise raide et nue entre rochers et pierres lâches. Il s’agit d’une ascension épuisante. Au début de l’ascension se trouve toutefois un ruisseau qui sort d’un sol malléable et mousseux pour couler à travers un pré verdoyant. C’est un lieu paisible où se désaltérer et bien se préparer à cette ascension ardue. Dans l’allégorie classique de John Bunyan portant sur la vie chrétienne, Le Voyage du pèlerin, Chrétien est arrivé « au pied de la colline de la Difficulté, au bas de laquelle coulait une source […] Chrétien s’approcha de la source, et se rafraîchit en buvant de son eau, puis il commença à monter » (France, La Croisade du Livre Chrétien, 1982, p. 65). Il se peut que la colline de la Difficulté que vous affrontez soit un enfant rebelle ou un diagnostic grave, soit un défi qui vous semble insurmontable. Avant de vous attaquer à votre prochaine grande tâche, rendez‑vous à la source rafraîchissante qu’est Dieu lui‑même. Confiez‑lui vos faiblesses, vos inquiétudes, votre impuissance, vos craintes et vos doutes. Puis buvez à sa puissance, à sa force et à sa sagesse jusqu’à satiété. Dieu connaît toute votre situation et vous apportera réconfort, force spirituelle et consolation avec générosité. Il vous relèvera et vous donnera de poursuivre le bon combat de la foi. Roper - Pain Quotidien