La pièce de l’église où j’apportais mon aide bourdonnait ce matin‑là. Plus d’une dizaine de petits enfants conversaient et jouaient. L’activité y était telle que la pièce s’est réchauffée et que j’ai dû entrouvrir la porte. Or, y voyant la chance de prendre la poudre d’escampette sans que personne ne le voie faire, croyait‑il, un petit s’est esquivé sur la pointe des pieds. Le suivant à la trace, je ne me suis pas étonnée de le voir se diriger tout droit vers les bras de son père. Ce petit a fait ce que nous devons faire lorsque nous devenons trop occupés et que la vie nous dépasse, il s’est échappé pour se retrouver avec son père. Jésus recherchait des occasions de passer du temps en prière avec son Père céleste. Certains pourraient dire que c’était sa façon de surmonter les exigences qui sapaient son énergie humaine. D’après l’Évangile selon Mathieu, Jésus se rendait dans un lieu désert lorsqu’une foule l’a suivi. Remarquant les besoins de tous, Jésus les a miraculeusement guéris et nourris. Par la suite, cependant, « il monta sur la montagne, pour prier à l’écart » (MT 14. 23). Jésus est venu en aide à une multitude de gens maintes fois ; pourtant, il ne s’est jamais laissé ni épuiser ni brusquer. Il a entretenu sa relation avec Dieu au moyen de la prière. Qu’en est‑il de vous ? Prendrez‑vous du temps à l’écart avec Dieu pour vous remplir de sa force et de son pouvoir ? Jennifer - Pain Quotidien