Lorsque Janet est allée enseigner l’anglais dans une école outre‑mer, elle y a trouvé l’atmosphère sombre et déprimante. Les gens faisaient leur travail, mais personne ne semblait heureux. Ils ne s’entraidaient ni ne s’encourageaient. Reconnaissante de tout ce que Dieu avait fait pour elle, Janet exprimait sa gratitude dans tout ce qu’elle accomplissait. Elle souriait. Elle était amicale. Elle se démenait pour venir en aide aux gens. Elle fredonnait des chansons et des cantiques. Petit à petit, à mesure que Janet répandait sa joie, l’atmosphère de l’école a changé. Un à un, les gens se sont mis à sourire et à s’entraider. Lorsqu’un administrateur est venu en visite et a demandé au directeur pourquoi l’école était si différente, celui‑ci, un noncroyant, lui a répondu : « Jésus apporte la joie. » La joie du Seigneur chez Janet rejaillissait sur son entourage. L’Évangile selon Luc nous dit que Dieu a envoyé un ange vers des bergers ordinaires pour leur confier l’annonce d’une naissance extraordinaire. L’ange a alors fait une proclamation étonnante selon laquelle le bébé à naître « [serait] pour tout le peuple le sujet d’une grande joie » (LU 2.10), ce qui a d’ailleurs été le cas. Depuis, ce message a traversé les siècles pour se répandre jusqu’à nous, si bien que nous sommes maintenant pour Christ les messagers de sa joie. Par la présence du Saint‑Esprit en nous, nous continuons de répandre la joie de Jésus en suivant son exemple au service d’autrui. Julie - Pain Quotidien