Jeralean Talley est morte en juin 2015 à titre de personne ayant vécu le plus longtemps au monde : 116 ans. En 1995, la ville de Jérusalem a célébré son 3000e anniversaire de naissance. Cent seize ans, c’est vieux pour un être humain, et 3000 ans, c’est vieux pour une ville, mais sachez qu’il existe des arbres qui vivent encore plus vieux. On sait que les pins aristés des Montagnes blanches de la Californie vivent plus de 4800 ans, ce qui les fait donc remonter à 800 ans avant l’époque d’Abraham ! Or, lorsque les chefs religieux l’ont questionné au sujet de son identité, Jésus a déclaré qu’il datait également d’avant Abraham : « En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, je suis » (JN 8.58). Cette affirmation audacieuse a choqué ses détracteurs, qui ont alors cherché à le lapider. Ils savaient qu’en prenant l’ancien nom de Dieu : « Je suis » (Voir EX 3.14), Jésus ne faisait pas allusion à son âge chronologique, mais déclarait plutôt être éternel. Reste qu’en tant que membre de la Trinité, il pouvait l’affirmer en toute légitimité. Jésus a prié ainsi : « Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus‑Christ » (JN 17.3). L’Éternel est entré dans la sphère temporelle afin de nous permettre de vivre pour toujours. Il a accompli cette mission par sa mort substitutive et sa résurrection. Grâce à son sacrifice, nous envisageons un avenir hors du temps où nous passerons l’éternité avec lui, l’Éternel même ! Bill - Pain Quotidien