The Amazing Race (Le rallye autour du monde) compte parmi mes émissions de télévision préférées. Dans cette émission de téléréalité, dix couples sont envoyés en pays étranger, où ils doivent participer à une course de lieux en lieux – en train, en autocar, en taxi, à vélo ou à pied –, afin d’y obtenir les instructions qui les conduiront à leur défi suivant. Cette course a pour but d’amener un couple à atteindre une destination finale déterminée avant tous les autres, afin de remporter un prix d’un million de dollars. L’apôtre Paul a comparé la vie chrétienne à une course et a reconnu ne pas avoir encore franchi la ligne d’arrivée : « Frères, je ne pense pas l’avoir saisi ; mais je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus‑Christ » (PH 3.13,14). Paul n’a pas regardé derrière lui et n’a pas laissé ses échecs antérieurs l’accabler de culpabilité, pas plus qu’il n’a laissé ses réussites présentes le rendre complaisant. Au contraire, il a continué de courir vers le but consistant à ressembler toujours plus à Jésus. Or, nous participons nous aussi à cette course. En dépit de nos réussites et de nos échecs passés, ne cessons jamais de courir vers le but ultime, celui de devenir de plus en plus semblables à Jésus. Nous ne courons pas pour remporter un prix terrestre, mais pour remporter le prix ultime : jouir de sa compagnie pour l’éternité. Marvin - Pain Quotidien