Dans le cadre du projet Viral Texts, la Northeastern University, à Boston, étudie comment le contenu imprimé dans les années 1800 s’est répandu par le truchement des journaux – réseau des médias sociaux de l’époque. On a découvert que, pour l’ère industrielle, l’article réimprimé 50 fois ou plus était considéré comme « viral ». Or, dans le magazine Smithsonian, Britt Peterson a fait remarquer qu’un bulletin de nouvelles du XIXe siècle indiquant quels disciples de Jésus ont été exécutés pour leur foi avait paru dans au moins 110 publications différentes. Dans sa lettre aux chrétiens de Thessalonique, l’apôtre Paul a louangé le témoignage audacieux et joyeux qu’ils rendaient de Jésus. « [La] parole du Seigneur a retenti de chez vous dans la Macédoine et dans l’Achaïe, mais votre foi en Dieu s’est fait connaître en tout lieu » (1 TH 1.8). C’est donc dire que le message de l’Évangile est devenu viral par l’intermédiaire de ces personnes dont Jésus‑Christ avait transformé la vie. En dépit des difficultés et des persécutions, ils ne pouvaient garder le silence. Nous tous qui connaissons le Seigneur transmettons l’histoire du pardon et de la vie éternelle en Christ au moyen d’un coeur empreint de bonté, de mains tendues pour aider et de lèvres honnêtes. La Bonne Nouvelle transforme notre vie et celle des gens dont nous croisons le chemin. Puisse le message divin jaillir de nous aujourd’hui de sorte que tous l’entendent ! David - Pain Quotidien