Lors des funérailles de Charles Schulz (1922‑2000), créateur de la bande dessinée prisée Peanuts, son amie bédéiste Cathy Guisewite a vanté son humanité et sa compassion : « Il a donné à notre monde des personnages qui savaient ce que nous ressentions tous, qui nous donnaient l’impression de ne jamais être seuls. Puis il a donné la personne même du bédéiste, qui nous a donné l’impression de ne jamais être seuls. […] Il nous a encouragés. Il a éprouvé de la compassion envers nous. Il nous a donné le sentiment d’être exactement comme nous. » Lorsque nous avons l’impression de n’être compris de personne, nous devons nous rappeler que Jésus s’est donné lui‑même pour nous et qu’il sait précisément qui nous sommes et ce que nous devons affronter aujourd’hui. Hébreux 2.9‑18 présente la vérité remarquable selon laquelle Jésus a partagé notre humanité dans son intégralité au cours de sa vie ici‑bas (V. 14). Il « souffrit la mort pour tous » (V. 9), il « anéantit celui qui a la puissance [du] diable » (V. 14) et il « délivra tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude » (V. 15). De plus, Jésus « a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu’il soit un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu » (V. 17). David - Pain Quotidien
Merci, Seigneur, d’avoir partagé notre humanité afin que nous puissions obtenir ton aide aujourd’hui même et vivre en ta présence pour toujours.