Il nous est presque impossible de passer toute une journée sans nous faire snober, négliger ou dénigrer d’une manière ou d’une autre. Nous sommes d’ailleurs parfois ceux qui agissent de la sorte. Les ennemis de David l’ont critiqué — à coup d’intimidation, de menaces et d’injures — au point de mettre à mal son estime de soi et son impression de bien‑être (PS 4.1,2). Il a alors demandé à Dieu de le secourir « dans la détresse ». Puis David s’est rappelé ceci : « Sachez que l’Éternel s’est choisi un homme pieux » (V. 4). Ici, le mot hébreu hesed rendu par « homme pieux » est parfois aussi rendu par « fidèle serviteur ». Or, ce mot hébreu qui désigne littéralement l’alliance de l’amour divin pourrait tout aussi bien être rendu par « ceux que Dieu aimera pour toujours, et toujours et toujours ». Voici ce dont nous devons nous rappeler : Nous sommes aimés pour toujours, mis à part de façon toute particulière, chéris de Dieu comme il chérit son propre Fils. Il nous a appelés à être ses enfants pour l’éternité. Au lieu de céder au désespoir, remémorons‑nous l’amour dont notre Père nous fait don. Nous sommes ses enfants chéris. Nous sommes ainsi destinés à la paix et à la joie, et non au désespoir (V. 7‑9). Il ne nous laissera jamais tomber, pas plus qu’il ne cessera de nous aimer. Roper - Pain Quotidien