Durant le concert de la troupe de l’école de notre petitefille, j’ai été impressionné de voir à quel point ces jeunes de 11 et 12 ans jouaient bien ensemble. Si chacun d’eux avait voulu jouer en solo, il n’aurait pu accomplir individuellement ce que la troupe a accompli collectivement. Les sections ont toutes joué avec brio, ce qui a donné lieu à une musique magnifique ! Paul a écrit : « [Ainsi], nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous sommes tous membres les uns des autres […] [Nous] avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée » (RO 12.5,6). Paul mentionne ceux-ci : prophétie, ministère, enseignement, exhortation, libéralité, direction et miséricorde (V. 7,8). Des dons devant tous être exercés librement pour le bien commun (1 CO 12.7). L’expression « de concert » peut se définir ainsi : « selon un même dessein ou plan ; une action combinée ; en harmonie ou en accord ». Ce que Dieu désire pour ses enfants dans la foi en Christ : « Par amour fraternel, soyez pleins d’affection les uns pour les autres ; par honneur, usez de prévenances réciproques » (V. 10). Il veut donc la coopération, et non la compétition. D’une certaine façon, nous nous produisons devant le monde, qui nous regarde et nous écoute tous les jours. Il n’y a aucun soliste dans l’orchestre de Dieu, mais chaque instrument est essentiel. Nous ne saurions mieux jouer que lorsque chacun collabore avec les autres dans l’unité. David - Pain Quotidien