Des croissants, des raviolis chinois, du porc thaï au cari et toutes sortes de mets savoureux. Ces plats délicieux et plus encore attendent ceux qui trouvent le Narrow Door Café (Café à la porte étroite) et qui y entrent. Le Narrow Door Café de Tainan à Taïwan a tout d’un trou dans un mur : l’entrée n’est large que de 38 cm ! Un blogueur l’a décrit ainsi : « Une fois dans l’entrée, vous devez vous faire petit jusqu’aux escaliers qui sont à 15 mètres plus loin. À partir de là, vous devez grimper les escaliers larges de 60 cm jusqu’au deuxième étage. Si par malheur vous arrivez face à face avec une autre personne, l’un de vous devra faire demi-tour et recommencer. » L’Évangile de Luc nous parle d’une « porte étroite » différente. C’est une porte au sens figuré et non une entrée au sens littéral. Quelqu’un a posé à Jésus une question : « Y aura-t-il peu de sauvés ? » Mais Jésus a renversé la question en lui demandant si lui ferait partie des sauvés. Il a fortement recommandé à l’homme de « [s’efforcer] d’entrer par la porte étroite » (LU 13.24), car un jour la porte se fermera et elle restera ainsi pour l’éternité. L’Écriture affirme que le salut en Jésus est un don, une faveur gratuite et imméritée reçue de Dieu par la foi et non par nos propres efforts. Que veut donc dire « efforcez-vous » ? Comme le Narrow Door Café, où il faut faire des efforts pour entrer, de même nous ne glissons pas vers la foi en Jésus. Le Saint-Esprit nous attire à lui et nous fait voir notre besoin d’être sauvés, mais nous devons activement le recevoir comme notre Sauveur. Avez-vous accédé à l’amour et au pardon de Dieu en entrant par la porte étroite ? Entretenez-vous une relation personnelle et grandissante avec Jésus ou est-elle superficielle ? (V. 26,27.) La porte est étroite, mais elle est grande ouverte en ce moment. N’attendez pas. Invoquez Jésus et confessez que vous avez besoin de lui. Il vous a ouvert la porte ! Chia - Pain Quotidien