« On a offert à mon mari une promotion dans un autre pays, mais comme je redoutais de quitter notre maison, il a décliné l’offre à contrecœur », m’a dit mon amie. Elle m’a expliqué que l’appréhension que lui inspirait un changement d’une telle envergure l’avait empêchée de se lancer dans une nouvelle aventure et qu’il lui arrivait parfois de se demander ce dont elle les avait privés en refusant de déménager. Les Israélites ont laissé leurs angoisses les paralyser lorsque Dieu les a appelés à s’installer dans un pays riche au sol fertile où coulaient « le lait et le miel » (EX 33.3). En entendant parler des habitants puissants de ses grandes villes (V. 27), ils se sont mis à craindre d’y emménager. La majorité des Israélites ont ainsi refusé d’obéir à leur appel à entrer dans ce pays. Josué et Caleb les ont toutefois exhortés à faire confiance au Seigneur : « [L’Éternel] est avec nous, ne les craignez point ! » (V. 9.) Même si les habitants du pays passaient pour des géants à leurs yeux, les Israélites pouvaient compter sur la présence de Dieu à leurs côtés. Mon amie n’a pas reçu l’ordre d’aller s’installer dans un autre pays, comme cela avait été le cas des Israélites, mais elle a regretté d’avoir laissé la peur les priver de cette occasion. Et vous, faites-vous face à une situation déstabilisante ? Si c’est le cas, sachez que le Seigneur est avec vous et vous guidera. Grâce à son amour infaillible, nous pouvons aller de l’avant avec foi. Amy - Pain Quotidien