Chaque samedi, notre famille se réunit à la piste de course pour applaudir ma fille tandis qu’elle court avec son équipe de cross du lycée. Après avoir franchi la ligne d’arrivée, les athlètes se dispersent pour aller retrouver leurs coéquipières, leur entraîneur et leurs parents. Les spectateurs envahissent le groupe de finissantes – qui sont souvent plus de 300 –, ce qui rend difficile d’y repérer une personne en particulier. Nous survolons alors la foule d’un regard enthousiasmé jusqu’à ce que nous retrouvions notre fille chérie et l’enlacions, cette seule athlète que nous sommes venus voir. Au terme de sept années de captivité à Babylone, Dieu a ramené les Juifs à Jérusalem et en Juda. Ésaïe décrit toute la joie qu’ils procurent à Dieu, ainsi que le travail de préparation des grandes routes qui allaient servir à leur pèlerinage de retour à la maison et des portes devant les accueillir. Dieu réaffirme son appel en tant que nation sainte et restaure l’honneur de celle-ci au moyen d’un nouveau nom : « recherchée, ville non délaissée » (ÉS 62.12). Il a fait sortir tous ses enfants de leur exil à Babylone pour les ramener à lui. À l’instar des enfants d’Israël, nous sommes nous aussi les bien-aimés de Dieu, qu’il a ardemment recherchés. Même si nos péchés nous ont un jour éloignés de lui, le sacrifice de Jésus nous ouvre le chemin de retour vers lui. Dieu cherche amoureusement chacun de nous parmi tous les autres, attendant de tout son cœur le jour où il nous serrera bien fort dans ses bras. Kirsten - Pain Quotidien