Le Tournoi de golf des maîtres des États-Unis a vu le jour en 1934, et depuis, seuls trois golfeurs l’ont remporté deux années consécutives. Le 10 avril 2016, on voyait déjà le jeune Jordan Spieth de 22 ans devenir le quatrième. Cependant, son jeu s’est détérioré au fil des neuf derniers trous, l’amenant à finir à égalité en deuxième position. Malgré sa défaite décevante, Spieth s’est montré très cordial envers le champion du tournoi, Danny Willett, le félicitant pour sa victoire et la naissance de son premier enfant, quelque chose de « plus important que le golf ». Dans The New York Times, Karen Krouse a écrit à ce sujet : « Il faut avoir de la grâce pour voir l’image dans son ensemble si tôt après avoir dû assister à une cérémonie de remise d’un trophée en regardant quelqu’un d’autre faire prendre sa photo », ce à quoi Krouse a ajouté : « Spieth a fait des mauvais coups toute la semaine, mais son caractère en est sorti indemne. » Paul a exhorté ainsi les disciples de Jésus à Colosses : « Conduisez-vous avec sagesse envers ceux du dehors, et rachetez le temps. Que votre parole soit toujours accompagnée de grâce, assaisonnée de sel, afin que vous sachiez comment il faut répondre à chacun » (COL 4.5,6). Ayant reçu en cadeau la grâce de Dieu, nous avons le privilège et pour vocation d’en user en toute situation, gagnante ou perdante. David - Pain Quotidien