Ce que Simon a dit

Un homme du nom de Refuge Rabindranath œuvre auprès des jeunes au Sri Lanka depuis plus de dix ans. Il interagit souvent avec eux jusque tard dans la nuit – jouant avec eux, les écoutant, les conseillant et leur enseignant. Or, même s’il se plaît à faire tout cela, il peut être déconcertant de voir parfois des étudiants prometteurs abandonner la foi. Certains jours, Refuge se sent un peu comme Simon Pierre dans Luc 5. Même s’il avait travaillé dur toute la nuit, bien qu’en vain (V. 5), Simon a obéi à la demande de Jésus : « Avance en pleine eau, et jetez vos filets pour pêcher » (V. 4), en lui répondant : « [Sur] ta parole, je jetterai le filet » (V. 5). L’obéissance de Simon est remarquable, car ce pêcheur chevronné n’était pas sans savoir que les poissons descendaient au fond du lac lorsque le soleil se levait et que les filets utilisés ne permettaient pas d’aller suffisamment en profondeur pour les y capturer. Son choix de faire confiance à Jésus a été récompensé. Non seulement Simon a‑t‑il pris un grand nombre de poissons, mais encore il en est venu à mieux comprendre qui était Jésus. À celui qu’il avait appelé « Maître » (V. 5) jusque‑là, il donnait maintenant le titre de « Seigneur » (V. 8). Notre écoute nous permet souvent de voir Dieu à l’œuvre et de nous rapprocher de lui. Il se peut que Dieu vous appelle à « jeter votre filet à l’eau de nouveau ». Puissions‑nous répondre au Seigneur comme Simon l’a fait : « [Sur] ta parole, je jetterai le filet. » Chia - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire