Écrire des lettres

Ma mère et ses sœurs se livrent à un art qui semble disparaître : l’écriture de lettres. Chaque semaine, elles s’envoient un petit mot, si bien que l’un de leurs facteurs en est venu à s’inquiéter lorsqu’il n’a rien à leur livrer ! Leurs lettres abondent en choses de la vie, les joies et les peines, ainsi que les événements que vivent leurs amis et leurs proches jour après jour. Je me plais à réfléchir à cet exercice hebdomadaire des femmes de ma famille. Il m’aide à estimer encore mieux les paroles de l’apôtre Paul selon lesquelles ceux qui suivent Jésus sont « une lettre de Christ, écrite […] non avec de l’encre, mais avec l’Esprit du Dieu vivant » (2 CO 3.3). En réponse aux faux enseignants qui cherchaient à discréditer son message (voir 2 CO 11), Paul a encouragé l’Église de Corinthe à continuer de suivre le seul Dieu vivant et véritable comme il le lui avait enseigné. Ce faisant, il a mémorablement décrit les croyants comme la lettre de Christ, dont la vie transformée par l’Esprit était devenue un témoignage plus puissant que tout le ministère d’écriture épistolaire de Paul. C’est merveilleux que l’Esprit de Dieu écrive en nous une histoire de grâce et de rédemption ! Car aussi éloquentes les paroles écrites soient‑elles, c’est notre vie qui témoigne le mieux de la vérité de l’Évangile par notre compassion, notre service, notre gratitude et notre joie. Par nos paroles et nos actions, le Seigneur répand son amour, qui procure la vie. Quel message pourriez‑vous envoyer aujourd’hui ? Amy - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire