Il y a quelques années, un éditeur a fait une grave erreur. Comme il y avait plusieurs années qu’un livre était sur le marché, l’heure était venue de l’actualiser. L’auteur l’a donc réécrit. Par contre, le moment venu de publier la version révisée, un problème est survenu. L’éditeur a donné au livre une belle nouvelle couverture, mais en imprimant l’ancien texte à l’intérieur. Ainsi, l’extérieur du livre était nouveau, mais l’intérieur était désuet. Cette « réimpression » n’était donc aucunement nouvelle en réalité. Or, ce genre de chose se produit parfois chez les gens. Ils se rendent compte qu’un changement doit s’opérer dans leur vie, car elle va dans la mauvaise direction. Il leur arrive alors peut‑être de se revêtir d’un nouvel extérieur sans changer quoi que ce soit de vital en eux‑mêmes. Il se peut qu’ils modifient un comportement extérieur, mais sans forcément comprendre que Dieu seul peut nous transformer à l’intérieur. Dans Jean 3, comme Jésus venait « de Dieu » (V. 2), Nicodème a senti que celui‑ci avait quelque chose de très différent à offrir, à savoir rien de moins qu’une renaissance (V. 4) : il fallait donc que Nicodème « renaisse » pour devenir entièrement nouveau (V. 7). Cela tient à la foi en Jésus‑Christ. De ce fait, « [les] choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles » (2 CO 5.17). Avez‑vous besoin de changement ? Mettez votre foi en Jésus, celui qui transforme le cœur et rend toutes choses nouvelles. Branon - Pain Quotidien