Dieu pourvoit

De ma fenêtre de bureau, je vois les écureuils courir pour devancer l’hiver en ensevelissant leurs glands dans un lieu sûr et accessible. Leur brouhaha m’amuse. Tout un troupeau de cerfs peut traverser notre cour sans faire un seul bruit, alors qu’un simple écureuil donne l’impression d’une invasion. Ces deux créatures diffèrent entre elles aussi d’une autre façon. Les cerfs ne se préparent pas à l’hiver. Lorsque la neige arrive, ils mangent tout ce qu’ils peuvent trouver chemin faisant (y compris les buissons décoratifs de notre cour). Les écureuils mourraient de faim s’ils suivaient leur exemple. Il leur serait impossible de trouver de quoi se nourrir convenablement. Les cerfs et les écureuils représentent deux façons dont Dieu prend soin de nous. Il nous permet de travailler et de faire des économies en vue de l’avenir, et il répond à nos besoins lorsque les ressources se font rares. Comme le livre de la sagesse nous l’enseigne, Dieu nous donne des années de vaches grasses pour que nous puissions nous préparer aux années de vaches maigres (PR 12.11). Et comme le Psaume 23 le dit, le Seigneur nous fait traverser des endroits périlleux et nous conduit dans des pâturages verdoyants. Dieu pourvoit à nos besoins aussi d’une autre façon : en exhortant ceux qui ont en abondance à partager avec ceux dans le besoin (DE 24.19). En matière de générosité, voici donc le message de la Bible : travaillez tandis que vous le pouvez, économisez ce que vous pouvez, partagez ce que vous pouvez et comptez sur Dieu pour combler vos besoins. Julie - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire