Un autre genre d’amour

Une de mes Églises préférées a démarré il y a plusieurs années en tant que ministère auprès des détenus en voie de réinsertion dans la société. Cette Église prospère a maintenant en son sein des gens issus de tous les milieux. Si cette Église me plaît tant, c’est qu’elle me rappelle l’image que je me fais du ciel : rempli de gens variés, tous des pécheurs rachetés, tous unis par l’amour de Jésus. Je me demande tout de même parfois si l’Église ne semble pas être plus un club élitaire qu’un havre pour pécheurs pardonnés. En gravitant tout naturellement dans des groupes « d’un certain genre » et en se rassemblant autour de ceux avec qui ils se sentent à l’aise, les gens en laissent d’autres à l’écart, qui se sentent ainsi marginalisés. Ce n’est pourtant pas ce que Jésus souhaitait voir se produire en disant à ses disciples : « Aimez‑vous les uns les autres, comme je vous ai aimés » (JN 15.12). Il désirait que son Église soit le prolongement de son amour mutuellement partagé avec tous. Si les gens rejetés qui souffrent peuvent trouver en Jésus un refuge empreint d’amour, de consolation et de pardon, ils devraient n’en attendre pas moins de l’Église. Manifestons donc l’amour de Christ à tous ceux que nous rencontrons, surtout ceux qui sont différents de nous. Partout autour de nous, il y a des gens que Jésus désire aimer par notre intermédiaire. Quelle joie que de voir des gens s’unir pour adorer Dieu ensemble dans l’amour – une tranche de vie au ciel dont nous pouvons jouir ici‑bas ! Joe - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire