Moisson et actions de grâces

Il y a plusieurs millénaires, Dieu s’est adressé directement à Moïse et a institué un nouveau festival pour son peuple. Dans Exode 23.16, Moïse cite Dieu ainsi : « Tu observeras la fête de la moisson, des prémices de ton travail, de ce que tu auras semé dans les champs. » De nos jours, les pays du monde entier font quelque chose de semblable en célébrant la générosité de leur sol. Au Ghana, les gens célèbrent le Festival de l’igname pour souligner sa récolte. Au Brésil, le Dia de Ação de Graças est l’occasion de manifester sa gratitude pour les récoltes qui procurent de quoi se nourrir. En Chine, il y a le Festival du milieu de l’automne (de la lune). Aux États-Unis et au Canada, on célèbre l’Action de grâces. Pour comprendre la véritable raison d’être de la célébration de la moisson, retrouvons Noé juste après le déluge. Dieu leur a rappelé, à lui et à sa famille, ainsi qu’à nous, avec quelle générosité il nous fait prospérer ici-bas. La Terre aurait les saisons, la lumière du jour et l’obscurité de la nuit, de même que « les semailles et la moisson » (GE 8.22). Dieu seul est digne de recevoir notre gratitude pour les récoltes, qui pourvoient à notre subsistance. Peu importe où vous vivez et comment vous célébrez l’abondance du sol de votre pays, prenez le temps aujourd’hui d’exprimer votre reconnaissance à Dieu, car sans ses desseins créateurs extraordinaires, nous n’aurions aucune récolte à célébrer. Branon - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire